SEJOUR DECOUVERTE EN MONTAGNE

1 - 5 mars

dans le cadre de l'opération "colonies apprenantes" par le Ministère de l'Éducation Nationale.

Ce dispositif s’inscrit dans les orientations de notre projet social ainsi qu'aux besoins du territoire.

Dans le cadre de ce séjour nous souhaitons faire partir des adolescents (filles et garçons) plusieurs nuits loin du domicile familial. Ce travail va nous permettre de faire passer un certain nombre de valeurs éducatives, pédagogiques, ce séjour en gestion libre nous amènera à faire participer les jeunes aux différentes tâches quotidiennes de la vie en collectivité. Les jeunes seront impliqués dans la préparation et l'organisation de leurs séjours, ainsi il y aura un travail de préparation avant séjour, la réalisation pendant le séjour et une évaluation après le séjour.

Objectifs :

• Mettre en place des séances de renforcement scolaire les matinées

• Pratiquer des activités sportives en lien avec la nature

• Organiser et se projeter dans la mise en place de leur séjour

• Accompagnement et aide à l’autonomie

• Partager les règles de la vie en collectivité

• Rencontrer d'autres personnes, d'autres mentalités

• Découvrir une autre région

• Jouer un rôle dans la Prévention de toutes les formes de dérives

• Impliquer les jeunes dans le déroulement de leur séjour

• Développer les notions de solidarité, d'entraide, de partage

• Vivre Les Vacances comme possibilité de rompre avec le quotidien,

• Aborder la question de la mixité et les relations « garçons/filles ».

Détails

Présentation de l'organisateur et du projet éducatif
Le Centre de Culture Ouvrière (CCO) est une association Loi 1901 à but non lucratif. Elle est affiliée au mouvement national d’éducation populaire. En 1945 est créé l’ICO (Institut de Culture Ouvrière) association de culture populaire qui devient par la suite « ICO Centre de Culture Ouvrière » puis Centre de Culture Ouvrière. Elle se fixe donc comme mission de contribuer au développement de l’accès à la culture et de la promotion personnelle et collective par le biais de formations professionnelles, de stages et conférences... Fondée en 1960 grâce à un groupe d’hommes et de femmes issus des milieux chrétiens et ouvriers, l'association Centre de Culture Ouvrière trouve ses origines dans les mouvements d’éducation populaire d’après-guerre. L’éducation populaire est une éducation au sein du temps de loisirs par la pratique de la vie de groupe, la confrontation, le partage et la mutualisation des savoirs. Elle a pour but de donner accès à tous à toutes les cultures et de développer la citoyenneté ainsi que de promouvoir l’émancipation de tous les hommes quel que soit leur milieu social. C’est en ce sens que le C.C.O a débuté ses activités dans le domaine de la formation et de l’animation socio-éducative en prenant la gestion de plusieurs Maisons Pour Tous. Dès 1992 le C.C.O s'engage dans l’accompagnement social de façon plus spécifique en créant le premier Lieu d’Accueil RMI du département, puis il s'engagera dans l'accompagnement à l’emploi (avec le PLIE puis Pôle 13, et DAIE13), dans l'aide au logement (ASELL) et auprès des populations immigrées. L’association est affiliée au mouvement national « Culture et Liberté » depuis 1971 (participation au CA national, implication dans différentes commissions, implication dans la vie du mouvement – participation aux réunions de travail, congrès, journées d’automne…). La gestion administrative et financière est assurée par un comité de direction collégial ce qui garantit aux financeurs une rigueur de gestion et une efficience par rapport aux exigences institutionnelles.
Projet éducatif
Numéro de l'organisateur
013ORG0090
Protocole sanitaire
PROTOCOLE SANITAIRE • LE NOMBRE DE MINEURS ET CONDITIONS D'HEBERGEMENT Pour chaque séjour, le nombre d'inscrits est au nombre de 7 encadrés par 2 accompagnateurs. Ils seront logés dans 2 mobil'homes pouvant accueillir chacun 4 à 6 personnes. La capacité d'accueil des 2 mobilhomes étant de 12 personnes, nous pourrons largement respecter les distanciations physiques qui doivent être de 1m entre chaque entre chaque personne. La disposition des pièces permettra de respecter au mieux le placement des jeunes dans les différentes chambres à coucher qui sont au nombre de 3. Concernant la communication avec les familles, une réunion aura lieu afin de les informer des dispositions sanitaires à prendre avant pendant et après le séjour. Concernant les locaux d'hébergement, le directeur-trice assurant le séjour, devra : • mettre du gel hydrolique à disposition du groupe en plus des 2 points d'eau présents dans chaque mobil'home avec du savon et du papier a séchage unique avec des poubelles à ouverture non manuelle. • s'assurer que chaque jeune se désinfecte les mains après chaque action qui pourraient créer une situation de possible contamination au covid 19 ( eternuement, se moucher, aller au toilettes, lors de changement d'activités …..) • nettoyer chaque mobil'home en plus du nettoiement effectué par les professionnels du camping respectant un protocole strict entre chaque séjour. L’entretien des locaux est effectué en utilisant les procédures et produits habituels, avec des gants de ménage. Il doit cependant être réalisé avec une plus grande fréquence (deux fois par jour). Les objets fréquemment utilisées ou touchées tels que : les poignées de portes, les encadrements, sanitaires, sols, le cas echéant des objets ludiques ou pédagogiques devront être nettoyer avec un produit virucide (produits d’entretien virucide (norme NF EN 14476 ou eau de javel diluée à 0,5 % de chlore actif [1 litre de javel à 2,6 % dans 4 litres d’eau froide]) chaque jour afin d'éviter tout possible contamination. • Aérer les chambres plusieurs fois par jour • s'assurer avec la direction du camping que le nettoiement des mobil'homes soient fait entre chaque séjour. • S'assurer que le linge ( taies d'oreiller, draps, ….) soit lavé avec un cycle de lavage (30 min à 60° min) entre chaque séjour. • Chaque mobil'home devra être équipé de thermomètre pour pouvoir mesurer la température des enfants (ou des personnels) dès qu’ils présentent des symptômes. • Eviter que chaque sous groupe ( nombre contstitué dans chaque mobil'home) se rende dans l'autre mobil'home afin d'asrurer la sécurité de chacune et chacun. • Selon les activités exterieures ou occupation des différents lieux sur le camping (hors hébergement), le directeur-trice devra s'assurer que le camping et les différents prestataires mettent tout en œuvre pour respecter les dispositions sanitaires. Le cas échéant, le directeur-trice prendra les mesures qu 'il faut afin d'éviter une possible contamination. • LE PORT DU MASQUE ET LA PRISE DE TEMPERATURE Toute personne encadrante sera dans l'obligation de porter le masque lorsque la distanciation physique ne sera pas possible. (pendant les trajets dans le minibus) Le port du masque n’est pas requis pour les mineurs sauf lorsqu’ils présentent des symptômes d’infection à la covid-19 ; auquel cas, ils sont isolés, munis d’un masque adapté, dans l’attente d’une prise en charge médicale. Le port du masque est obligatoire pour les mineurs de plus de 11 ans lors d’activités dans lesquelles la distanciation physique n’est pas possible, par conséquent, pendant les trajets en mnibus, les jeunes auront l'obligation de porter le masque. Les masques sont fournis par les organisateurs pour l’ensemble des personnes présentes sur le lieu du séjour, les encadrants et les mineurs. Les responsables légaux du mineur seront invités à prendre sa température avant le départ pour l’accueil. En cas de symptômes ou de fièvre (38°C), l’enfant ne doit pas prendre part au séjour et ne pourra y être accueilli. • LES ACTIVITES ET ACTIVITES PHYSIQUES ET SPORTIVES Les groupes sont constitués, dans la mesure du possible, pour toute la durée du séjour. Ils peuvent cependant être adaptés pour tenir compte notamment de la nature des activités menées. Les possibilités d’interactions entre sous-groupes seront réduites, en organisant les activités et l’utilisation des lieux communs en fonction de ces sous-groupes. Le programme d’activités proposé doit tenir compte de la distanciation physique et des gestes barrières. Doivent être prévues des activités permettant de respecter les règles précitées. Chaque activité proposée fait l’objet d’une évaluation préalable et d’une adaptation au regard de ces règles. Lors d’échanges, d'utilisation de materiel lors d'une activité, le lavage des mains des mineurs et la désinfection du matériel sont effectués avant et après l’activité de façon à limiter les risques de contamination. Les activités organisées à l’extérieur de l’enceinte de l’accueil ne peuvent rassembler plus de 15 jeunes (encadrants non-compris). L’organisation d’activités en plein air doit être conçue de façon à ce que le nombre de mineurs présents simultanément dans les espaces utilisés permette le respect de la distanciation nécessaire. L’organisation d’activités en autonomie pour les mineurs, sans la présence sur place d’encadrants, est possible sous certaines conditions. Ces activités rassemblent un groupe, d’au plus 4 jeunes, âgés de plus de 14 ans. Le port du masque est obligatoire durant l’activité. La zone d’activité sera délimitée. Les jeunes devront être dotés de gel hydroalcoolique. Les consignes sanitaires seront rappelées avant le départ. Des activités physiques et sportives peuvent être organisées dans les ACM, dans le respect de la distanciation physique (au moins un mètre entre deux personnes) et des mesures d’hygiène, de la règlementation applicable aux activés sportives et des prescriptions du décret n° 2020-663 du 31 mai 2020 Lors de la pratique d’activités physiques, la distance physique doit être au minimum de 2 m. • LES TRANSPORTS Les véhicules utilisés dans le cadre des ACM, notamment pour amener les mineurs sur le lieu de séjour et pour les ramener après ce dernier, doivent faire l’objet, avant et après son utilisation, d’un nettoyage et d’une désinfection dans les mêmes conditions que celles applicables aux locaux. Durant les transports pour se rendre dans les lieux d’hébergement les organisateurs veilleront, dans la mesure du possible, à la distanciation physique entre les groupes voyageant ensemble. Le chauffeur doit maintenir les distances de sécurité avec les passagers et porter un masque grand public lorsque cela ne peut être respecté. Les accompagnateurs doivent porter un masque grand public. Les enfants de plus de 11 ans doivent porter un masque dès lors que les distances de sécurité ne peuvent pas être respectées à l’intérieur du véhicule. • LA RESTAURATION La restauration doit être envisagée sous forme de panier ou de plateaux repas distribués aux mineurs au sein des accueils. A défaut, l’organisation des temps et l’accès aux lieux de restauration doivent être conçus de manière à limiter au maximum les files d’attente. Les jeunes déjeunent à distance d’un mètre au moins l’un de l’autre. L’organisation du temps de restauration doit permettre de limiter les éléments utilisés en commun pouvant faciliter les contacts et les attroupements. L’aménagement des tables doit être prévu pour assurer les mêmes règles de distanciation physique que celles appliquées dans le protocole sanitaire de l’hôtellerie-restauration (respect d’une distance de 1 mètre linéaire entre 2 tables ou installation d’écrans entre tables lorsque cette distanciation n’est pas possible) La désinfection des tables et dossiers de chaise est effectuée après chaque repas. Les règles d’hygiène et gestes barrières font l’objet d’un affichage dans les salles de restauration. Le lavage des mains doit être effectué avant et après le repas.
Organisation de la vie quotidienne et des activités pendant le séjour (hors renforcement scolaire)
6 - Déroulement d’une journée type (susceptible de changer en fonction des activités de la journée) 7 h 00 – 9 h 00 Lever et préparation du petit déjeuner 9 h - 9 h 30 Hygiène corporelle 9 h 30 – 11 h 30 Activités 11 h 30 - 12 h 00 Préparation du déjeuner 13 h 30 Temps calme 14 h 00 Activités 16 h 30 Goûter 17 h 30 Douches et temps libre 18 h 30 Réunion vie collective et préparation du dîner 20 h 00 Dîner 21 h 30 Veillée 22h30/ 23 h 30 Coucher
Organisation des modules de renforcement scolaire
mardi matin : atelier scientifique / mardi après-midi: activités sportives de montagne mercredi matin: atelier français / mercredi après-midi: activités sportives de montagne jeudi matin : atelier de lecture et d'écriture / jeudi après-midi : activités sportives de montagne
Lien avec les familles
Réunions d'information auprès des parents leur expliquant l'intérêt du dispositif vacances apprenantes, du programme des activités durant le séjour avec les jeunes Remise d’un fascicule explicatif de la dimension apprenante du séjour Création d’un groupe famille « Whatsapp »
Partenariats locaux
le collège H. Barnier. la coordinatrice REP + éducateurs de l’Addap 13 Les représentants des associations locales - Cellule de concertation avec les différents partenaires cités ci-dessus pour l’identification et l’orientation des familles et du public jeunes.
Nombre de places ouvertes
7
Le Bonhomme de neige - Saint Jean Saint Nicolas - 05260 Saint-Jean-Saint-Nicolas
De 13 à 17 ans
Pour s'inscrire
tarif différencié de 20€ à 40€ selon QF