Colo apprenante - Sorbais automne1

23 - 29 octobre

dans le cadre de l'opération "colonies apprenantes" par le Ministère de l'Éducation Nationale.

http://www.ejn02.frfr](http://www.ejn02.fr): Les colos apprenantes EJ’N**

Découvrir, expérimenter, faire pour apprendre et s’amuser !

A l’été puis l’automne 2020, puis à l'été 2021, l’association EJ’N, ses équipes, ses militants et tous les enseignants du département de l’Aisne qui s’y sont associés ont été très réactifs pour donner la possibilité aux enfants de l’Aisne de partir dans de nouvelles colos apprenantes EJ’N.

Ces séjours ont été l’occasion de partir, sortir des territoires quotidiens mais aussi de remobiliser connaissances et compétences dans un contexte de vacances ludiques, dépaysantes, reposantes et apprenantes.

Le gouvernement, les services de l’Etat dans l’Aisne (DSDEN) ont souhaité que ce dispositif se poursuive à l'automne 2021.

Grâce à cet engagement fort de l’Etat pour la politique éducative, grâce à l’aide de la CAF, du département de l’Aisne, de La Jeunesse au Plein Air, les prix de ces séjours seront très peu élevés pour la plupart des familles.

Ces séjours sont bâtis sur des piliers solides :
- Un protocole sanitaire sérieux permettant la protection des enfants et des adultes, tout en garantissant
des vacances détendues ;
- la présence de plusieurs enseignants sur chaque séjour et un accompagnement partant de l’expérience
de l’enfant et de son niveau ;
- Un séjour co-construit par divers professionnels de l’Education et avec des objectifs réfléchis.

Un choix préalable :

la présence de plusieurs enseignants sur les séjours.

Le conseil d’administration d’EJ’N est composé, entre autres, de professionnels de l’Education, de membres d’associations et de fédérations d’Education Populaire, d’animateurs, d’enseignants, de conseillers pédagogiques, d’anciens inspecteurs de l’Education Nationale. Ensemble, avec le groupe de travail EJ’N « Pédagogies-apprentissages », face à la proposition de l’Etat de vacances apprenantes, ils ont posé l’idée qu’une colo apprenante devait se différencier de la colo traditionnelle par le fait d’être encadrée par deux types de professionnels de l’Education aux compétences différenciées : les animateurs et les enseignants.

Aussi, le choix et l’exigence de la présence de plusieurs enseignants par séjour est de nature à effectuer un travail efficace et adapté dans le cadre proposé.

Nous avons donc réuni plusieurs acteurs éducatifs membres ou pas d’EJ’N pour construire ces séjours : Des professionnels de l’Education Nationale (Conseillers pédagogiques de l’Education Nationale, enseignants), des professionnels de l’Education Populaire (Organismes d’Education populaire – CEMEA, centres sociaux, Dispositifs de Réussite Educative, Clubs de prévention, animateurs professionnels et formateurs), des représentants de parents d’élèves.

Un préalable – la sûreté sanitaire : Charte sanitaire d’EJ’N pour l’accueil
d’enfants sur ses centres en période de pandémie de COVID-19

Les équipes d’EJ’N ont réalisé une charte sanitaire à retrouver sur www.ejn02.fr

Qu’est-ce qu’une colo apprenante EJ’N ?

Concept créé au sortir du 1er confinement, les colos apprenantes sont une création récente dont les équipes EJ’N se sont emparée afin d’en définir, avec d’autres, les contours et les contenus.

EJ’N les a pensées en lien avec beaucoup d’acteurs. Deux vidéos réalisées par les services de communication du Minsitère de l’Education Nationale, sont de nature à expliquer rapidement leur contenu : vous pouvez les retrouver sur notre site : www.ejn02.fr

Détails

Présentation de l'organisateur et du projet éducatif
Association départementale organisatrice de séjours éducatifs (classes de découvertes, séjours de vacances, échanges internationaux de jeunes) depuis 1962.
Projet éducatif
Numéro de l'organisateur
002ORG0308
Protocole sanitaire
Un document cadre joint pose le protocole mis en place par EJ'N.
Organisation de la vie quotidienne et des activités pendant le séjour (hors renforcement scolaire)
A l'été 2020, l'Etat a proposé la mise en œuvre d'un nouveau concept dit de « colos apprenantes ». Objet de questionnements, d'interrogations sur ses contenus, cet objet nouveau n'a pas manqué d'interroger nos associations et leurs militants. Nous avons néanmoins choisi de nous y investir pleinement en cherchant des contenus, du sens pour ces nouvelles pratiques. L'idée première a été de dire que la colo avait toute sa place dans la vie d'un enfant. Une colo proposée, encadrée par des acteurs de l'Education Populaire : des professionnels de ce que l'on peut appeler les temps des vacances des enfants. Une première idée donc qui était de dire que la colo : ce n'était pas l'école ; que quoi qu'il arrive ce serait un temps différent de l'école. En effet, les travaux de I'OVLEJ, de La JPA mais aussi les pratiques de plus de 50 ans d'EJ'N nous ont depuis longtemps permis de mesurer ce en quoi ce temps de vacances, cette forme de vacances collectives qu'est la colo pouvait avoir d'important, de singulier même d'essentiel dans la construction de la vie d'un enfant ou d'un jeune. Il ne s'agissait donc pas pour nous de trahir cela. Il ne s'agissait pas pour nous, de retapisser la colo, de passer une sorte de coup de peinture pour expliquer que la colo apprenante était finalement la même chose que la colo traditionnelle avec deux trois objectifs d’apprentissage scolaire en +. Pour nous, la colo traditionnelle avait trop d'importance pour qu'on ne lui reconnaisse pas son utilité propre et inaltérable. Il nous est donc apparu cohérent de nous dire que si le gouvernement avait choisi de créer un nouveau concept, c'est que la colo en elle-même ne répondait pas à l'objectif qui était le sien. Nous avons donc défini, ce que pouvait être une colo apprenante et surtout ce en quoi elle pouvait être différente d'une colo traditionnelle. Non pas pour remplacer cette colo traditionnelle mais pour offrir une autre proposition. Il nous a fallu, aussi, lever la polémique qui pouvait apparaître de par l'usage délicat du terme « apprenant » Ce terme nous renvoyait à une définition laissant à penser que la colo traditionnelle n'aurait pas été apprenante. Nous avons voulu rapidement évacuer cette polémique. L'Etat, la DSDEN, les DDCS (aujourd’hui SDJES) n'ont jamais remis en cause l'importance éducative des colos ni les nombreux apprentissages qu'on pouvait y acquérir. Il nous a donc semblé que le débat ne devait pas porter sur la preuve du caractère éducatif majeur des colos - qui n'est contestée par personne - mais bien plutôt sur ce en quoi une colo pouvait venir au service de l'action de l'Education Nationale. Comment une colo pouvait non seulement être un objet de complémentarité éducative pour l'enfant (elle l'est toujours) mais aussi un objet de complémentarité pédagogique au service des apprentissages scolaires ? Et là, selon nous, se trouvait la nouveauté à travailler, à faire grandir. En quoi cette nouvelle colo pouvait aider l'école à permettre aux élèves de se mettre en situation de réussite sur un certain nombre d'apprentissages ? La deuxième idée forte - qui est apparue au cours de nos débats - a été de nous dire que l'on ne pouvait pas faire cela sans les enseignants. Si les acteurs des colos EJ'N avaient des compétences fortes sur ce temps traditionnel de la colo, il n'en avait pas, par nature, sur l'amélioration de l'apprentissage scolaire. Nous avons donc associé des enseignants volontaires du département de l'Aisne à cette démarche en envisageant de faire des colos apprenantes avec des enseignants. Mais l'idée n'a pas été de saucissonner la colo en distinguant hermétiquement des temps de classes et des temps de loisirs éducatifs ... même si l'on peut admettre le nécessaire besoin de structuration des temps pour l'enfant. Non, l'idée a été de créer une situation de co-éducation, une situation de coopération pédagogique entre des acteurs différents : des animateurs et des enseignants au service des apprentissages Des séjours se sont donc créés mêlant ces deux types d'acteurs. Avec des pratiques différentes suivant les séjours, suivant les publics et suivant la personnalité des enseignants et des animateurs les ayant encadrées. Au sortir de l'été, en septembre 2020, pour compléter les réunions de bilans des équipes devenues pluridisciplinaires de ces colos, nous avons fait une sorte de pas de côté permettant d'analyser et de continuer à modeler et à construire ce que seront peut-être demain les colos apprenantes de demain. De ces échanges, plusieurs éléments forts sont sortis dont l'idée tout d'abord que la plupart des enseignants ont envisagé avec les équipes d'animation ces temps comme des temps de retour à la confiance pour les enfants, confiance en eux-mêmes, confiance en leurs connaissances, confiance en leurs capacités à faire, à comprendre, à apprendre. Les colos apprenantes sont devenus une véritable activité, support de réflexions pédagogiques.
Organisation des modules de renforcement scolaire
Le conseil d’administration d’EJ’N est composé, entre autres, de profession¬nels de l’Education, de membres d’associations et de fédérations d’Educa¬tion Populaire, d’animateurs, d’enseignants, de conseillers pédagogiques, d’anciens inspecteurs de l’Education Nationale. Ensemble, avec le groupe de travail EJ’N « Pédagogies-apprentissages », face à la proposition de l’Etat de vacances apprenantes, ils ont posé l’idée qu’une colo apprenante devait se différencier de la colo traditionnelle par le fait d’être encadrée par deux types de professionnels de l’Education aux compétences différenciées : les animateurs et les enseignants. Aussi, le choix et l’exigence de la présence de plusieurs enseignants par sé¬jour est de nature à effectuer un travail efficace et adapté dans le cadre pro¬posé. Nous avons donc réuni plusieurs acteurs éducatifs pour construire ces séjours : Des professionnels de l’Education Nationale (Conseillers pédagogiques de l’Education Nationale, enseignants), des pro¬fessionnels de l’Education Populaire (Organismes d’Education populaire – CEMEA, centres sociaux, Dispositifs de Réussite Educative, Clubs de préven¬tion, animateurs professionnels et formateurs), des représentants de parents d’élèves. Concept créé au sortir du 1er confinement, les colos apprenantes sont une création récente dont les équipes EJ’N se sont emparés afin d’en définir, avec d’autres, les contours et les contenus. EJ’N les a pensées en lien avec beaucoup d’acteurs. Deux vidéos réalisées par les services de communication du Ministère de l’Education Nationale, sont de nature à expliquer rapidement leur contenu : vous pouvez les retrou¬ver sur le site : www.ejn02.fr Un podcast permet de comprendre la place des enseignants et des animateurs dans les sé¬jours. Les séjours se composent également d’incontournables : Des contenus qui permettent d’apprendre à vivre ensemble dans un cadre de mesures sa¬nitaires exigeantes Des contenus qui permettent d’entretenir sa pratique des savoirs fondamentaux - D’un fil rouge basé sur la maîtrise de la langue française, envisagé de manière plaisante, décontextualisé d’un environnement scolaire et parcourant l’ensemble de la semaine o Ecriture d’une nouvelle o Ecriture d’une BD o Ecriture d’un roman-photo o Tournage d’un petit film o Réalisation d’une saynète … o Lectures utiles au séjour et à la compréhension du monde actuel - D’un accompagnement à la découverte de séances de jeux d’apprentissages liés aux mathématiques o Jeux sélectionnés et procédure d’accompagnement préparé par l’équipe « Déblocamaths » d’EJ’N - D’un environnement de livres o Valorisation d’une bibliothèque du centre : aménagement d’espaces dédiés intérieurs et extérieurs, coins lectures etc. o Rapport à la lecture par le biais d’albums, de romans et de contes lus aux enfants
Lien avec les familles
La liaison avec la famille a été placée au cœur de la préoccupation des équipes de direction des séjours. Elle prendra plusieurs formes - Une liaison avant le séjour pour expliquer les séjours - Une communication quotidienne générée par un blog fourni par des textes et des photos des enfants - Des formulaires en ligne d’évaluation Le support est le site en ligne : www.ondonnedesnouvelles.com
Partenariats locaux
La JPA, DSDEN 02
Nombre de places ouvertes
24
Gîte de groupe "La tourelle" Sorbais - 02580 SORBAIS - 02580 Sorbais
De 6 à 11 ans
Pour s'inscrire